[In Memoriam] Mgr. Ignatius Ephrem II Rahmani, patriarche d’Antioche

Mar Ignatius Dionysius Ephrem II Rahmani est né le 21 novembre 1848 à Moussoul, dans l’actuel Irak. Il étudia chez les frères dominicains de Mossoul, puis au Collège de la Propagande à Rome, avant d’être ordonné prêtre en avril 1873. Nommé vicaire de l’évêque de Mossoul, avec le titre d’évêque d’Edesse, il est consacré à l’âge de 40 ans par le patriarche Ignatius George V Shelhot. En Mai 1894, Mgr. Ramhmani est nommé évêque d’Alep, puis, à la suite du décès de Mgr. Ignatius Behnam II Benni en 1897, il est élu patriarche de la ville et confirmé par le pape Léon XIII en 1898.

Lui-même spécialiste en liturgie, en histoire et en langues (il participe à la découverte et à la traduction du Testamentum Domini, un texte du Ive siècle) le jeune patriarche s’attacha tout particulièrement à l’instruction du clergé dans une période de l’histoire où le clergé catholique syriaque recevait beaucoup de convertis venus du schisme oriental. Lorsque survint le génocide des arméniens et des chrétiens en général dans les régions sous autorité ottomane, l’Eglise catholique de rite syriaque a vu le nombre de la population de ses diocèses réduits par deux et plus de 15 de ses missions furent anéanties par la catastrophe.

Mgr Rahmani est mort au Caire le 7 mai 1929.

 

Publicités