Nous sommes très certainement loin de tenir le non-chrétien Michel Onfray pour un écrivain à recommander. Ce qu’il exprime dans cet extrait vidéo est toutefois très intéressant et pertinent. Dans une intervention datant de 2016, l’essayiste se remémore les premières « messes » novus ordo dans son enfance. Pour un laïc non-chrétien, Onfray résume remarquablement bien la manifestation pour le coup ontologique de l’invalidité du rite novus ordo de Paul VI. Même un apostat comme Onfray a pu, non seulement sensiblement, mais aussi raisonnablement, observer que cette messe n’était en aucun cas catholique.

Publicités