Il était membre du parti des pharisiens et il était un docteur de la loi de la plus haute réputation à Jérusalem. Saint Paul se recommanda lui-même devant les Juifs en rappelant qu’il avait été son disciple. (Actes 5-34 et Actes 22-3). Et quand les juifs délibéraient afin de mettre l’apôtre à mort, Saint Gamaliel empêcha qu’une telle chose se fit et il montra indirectement que la religion chrétienne était l’œuvre de Dieu, bien qu’il le fit avec tant de prudence qu’il ne pouvait être suspecté. Bien qu’il n’avait alors pas encore embrassé la foi chrétienne, Saint Chrysostome nous assure que sa conversion précéda celle de Saint Paul (Homélies XIV in Act.) Ayant enterré Saint Etienne sur sa propre propriété, située à 20 lieues de Jérusalem, il fut lu-même inhumé plus tard dans le même sépulcre et fit connaitre l’emplacement de ses reliques à Lucien, dans une vision en 415, comme nous l’avons rapporté plus avant.

R.P. Alban Butler, The Lives of The Saints, volume 8, mois d’Août, 1866. 

Lire également l’article de Dom Calmet dans on Dictionnaire Historique de la Bible.

Résultat de recherche d'images pour "Inhumation de saint Étienne par Nicodème et Gamaliel"

La Mise au tombeau (calcaire, fin XVe-début XVIe) de l’abbatiale Sainte-Croix de Quimperlé

Publicités