Quand l’Antéchrist aura vaincu tous ses ennemis, il lui sera donné pouvoir sur toutes les tribus, peuples, langues et nations; il sera le premier Juif à régner sur le monde entier. Lorsqu’il se trouvera maître du monde, il choisira pour capitale la ville dans laquelle Notre-Seigneur a été crucifié. (Apoc. 11: 8). S’il agissait autrement, il ne réussirait pas à faire en sorte que les Juifs le reçoivent pour le messie, car leur cœur sera fixé sur la gloire terrestre et Jérusalem, selon eux, sera le séjour de ce messie.

Ensuite, sur ordre du tyran, le sacrifice continuel sera aboli. (Dan 9:27) Le saint sacrifice de la messe ne sera plus offert publiquement sur les autels. L’Eglise sera dévastée ; les vases sacrés profanés; les prêtres seront dispersés, séparés de leurs troupeaux et mis à mort. La beauté de la nouvelle Sion a disparu ! Ses prêtres soupirent; ses rues résonnent de gémissements et de lamentations car il n’y a personne pour assister aux solennités de l’Agneau. L’Eglise s’en est retournée dans les catacombes. (Jerem. Thren.).

Le Prophète nous informe que dès le moment où cessera le sacrifice perpétuel, qui marquera le début de la persécution générale, «il [l’antéchrist] écrasera les saints du Très-Haut, et il pensera qu’il pourra changer les temps et les lois ; et ils seront livrés entre ses mains pendant un temps et des temps, et la moitié d’un temps.» (Dan 7:25). C’est ce qu’il répète au douzième chapitre, et saint Jean emploie la même expression pour indiquer le temps pendant lequel la femme, figure de l’Église, restera dans le désert. « Mais à la femme furent données les deux ailes du grand aigle, afin qu’elle s’envolât au désert, dans son lieu, où elle est nourrie pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps, loin de la présence du serpent. » (Apoc. 12:14) Saint Jérôme remarque que le terme « un temps » est généralement utilisé dans les Saintes Écritures au sens d’une année ; le second terme ‘tempora’ est traduit par le pluriel car les textes de l’hébreu et du grec emploient le dual. Les mots du texte sacré doivent donc être interprétés comme suit : «un an, deux ans et demi ».

Cependant, la détermination du nombre de mois élimine toute équivoque sur le sujet, comme spécifié dans l’Apocalypse. «Et elles [les nations] fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois» (11:2), ce qui équivaut à trois ans et demi. Enfin, pour lever tout doute possible sur la question, Dieu a même révélé le nombre de jours que durera la persécution : « L’abomination de la désolation », après la cessation du sacrifice perpétuel, doit durer, selon le Prophète, « 1290 journées » (Dan. 12:11). En d’autres termes, trois ans et demi et quelques jours de plus. Il est donc certain que cette terrible persécution durera trois ans et demi.

Rev. P. Huchédé, History of Antichrist, pages 22-27, TAN Publishers, Rockford, Illinois, publication originale : 1884.

Le Révérend Père Huchédé fût Professeur de théologie au Grand Séminaire de Laval dans les années 1880.

Commentaire :

L’étude du Révérend Père Huchédé sur l’Antéchrist a été initialement publiée avec imprimatur à New York, en 1884. Elle ne fût réimprimée par Tan Books qu’en 1969, soit à l’époque où les milieux catholiques traditionalistes commencèrent à réagir avec stupeur à la mise en place des nouveaux rites de Paul VI. Dans cet extrait ci-dessus, le père Huchédé s’en tient à une compréhension littérale du nombre de jours qui doivent signifier les persécutions antichristiques signalées dans la Sainte Ecriture. Il cite à ce titre ce passage très important d’Apocalypse 11 ; 2 : «Et elles [les nations] fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois». Et, remarque-t-il : « ce qui équivaut à trois ans et demi », avant de relever que ce laps de temps de trois ans et demi correspond également à la prophétie de Daniel 12 ; 11, celle-là même qui est citée par le pape Paul IV dans la bulle Cum Ex Apostolatus Officio. Mais, très justement, le concile hérétique de Vatican 2 a débuté sa première session le 11 octobre 1962 et s’est achevé le 8 décembre 1965. Ce qui fait presque exactement trois ans et deux mois. Citant Daniel 7 ; 25, « «il [l’antéchrist] écrasera les saints du Très-Haut, et il pensera qu’il pourra changer les temps et les lois ; et ils seront livrés entre ses mains pendant un temps et des temps, et la moitié d’un temps », le Révérend Père nous amène en effet à ce constat. Le chef de la secte antéchristique de Vatican 2 a en effet cru pouvoir changer les temps et les lois de la Sainte Eglise, chose qui lui fut radicalement impossible, puisqu’à l’instant même où Paul VI promulgua les doctrines de Vatican 2, il devint absolument manifeste qu’il était un hérétique et par conséquent, que son élection à la papauté avait été nulle et non avenue. C’est ainsi que les nations, en quelque sorte figurées par les doctrines impures et erronées de Vatican 2, foulèrent aux pieds la ville sainte pendant ces quarante-deux mois. Et c’est ainsi que, comme l’indique le Révérend Père, « L’Eglise s’en est retournée dans les catacombes ».